Cornichon fin de Meaux

Le cornichon fin de Meaux ressemble beaucoup à son frère, le cornichon vert de Paris, avec sa forme cylindrique et allongée. Cependant, le premier peut atteindre une longueur de 8 cm contre 5 cm seulement pour le deuxième. De plus, le cornichon fin de Meaux est dépourvu d’épines sur une partie de sa surface, contrairement à celui de la capitale, qui est entièrement velu. En revanche, on remarquera cette même couleur vert foncé pour les deux variétés.

Cette cucurbitacée est originaire de Meaux comme son nom l’indique. Elle se distingue par sa robustesse et sa vigueur lors de sa croissance. Les plants offrent, là aussi, une production abondante.

Côté goût, le cornichon fin de Meaux possède ce parfum aigre-doux, alliant un mélange subtil d’acidité et de finesse. Bien entendu, que serait ce fruit sans son croquant si particulier ?

S’accompagnant classiquement de charcuteries, le cornichon est aussi le condiment par excellence pour composer vos buffets froids et relever vos salades. Il est également l’ingrédient indispensable de la célèbre sauce gribiche.

La culture du cornichon fin de Meaux se révèle assez simple. À la fin de l’hiver, semez vos graines en godets, bien à l’abri du froid. Vers la mi-mai, effectuez le repiquage dans des trous agrémentés de compost et de terreaux. Une plantation en pleine terre est également envisageable seulement si les conditions météo le permettent. En effet, la température ne doit pas descendre en dessous de 15 °C, y compris la nuit.